VIDEO. Tribune des juges de Bobigny : Nicole Belloubet reconnait la gravité de la situation mais renvoie à la responsabilité du département

Après la tribune de juges des enfants qui mettent en garde sur l'état de la justice des mineurs en Seine-Saint-Denis et du manque de moyens, la ministre de la Justice rappelle que huit postes de magistrats ont été créés par rapport à 2016 au tribunal de Bobigny, mais aussi une affectation de 19 greffiers supplémentaires.

FRANCE INTER

"C'est très grave, mais c'est une politique qui appartient au département que d'exécuter la mise en œuvre de ces décisions de justice", a réagi lundi 5 novembre sur France Inter la ministre de la Justice Nicole Belloubet, après la publication d'une tribune par France Inter et Le Monde. Quinze juges des enfants du tribunal de Bobigny mettent en garde sur l'état de la justice des mineurs délinquants en Seine-Saint-Denis, et du manque de moyens.

"Je ne nie pas la responsabilité de l'État, mais je dis que la mise en œuvre de la décision de nature civile qui concerne les enfants, cela appartient au département", a répondu la ministre de la Justice. Selon elle, "c'est une autre question de savoir comment est-ce que l'État peut appuyer des départements comme ceux de la Seine-Saint-Denis qui ont à faire face à l'arrivée massive de mineurs étrangers non accompagnés ou des situations humaines, sociales, difficiles."

Le ministère de la Justice joue un rôle, bien sûr. Il faut des juges, des greffiers, je ne le nie pas. Mais la mise en exécution des décisions rendues par le juge, cela relève du département.

Nicole Belloubet

à franceinfo

Nicole Belloubet assure entendre les difficultés expliquées dans la tribune, mais rappelle que huit postes de magistrats supplémentaires ont été créés par rapport à 2016 au tribunal de Bobigny, mais aussi une affectation de 19 greffiers supplémentaires. "Après, c'est au président du tribunal de savoir où il les affecte dans son tribunal, affirme-t-elle. Je ne dis pas, en ayant fait cela, que les choses sont réglées, je dis simplement que nous avons agi et que nous continuerons à agir parce que le budget de la Justice est en hausse."

"Je ne prétends pas avoir tout réglé"

Nicole Belloubet annonce aussi l'élaboration d'une stratégie nationale pour l'enfance, avec la ministre de la Santé Agnès Buzyn. "Evidemment, a poursuivi la garde des Sceaux, la situation de la Seine-Saint-Denis sera prise en compte. Je sais que cette situation est vraiment délicate et qu'il faut que nous la réglions. Je dis simplement que pour ma part, j'ai fait un pas, je ne prétends pas avoir tout réglé, c'est en concertation avec mes autres collègues et le département que nous pourrons avancer."

Nicole Belloubet, ministre de la Justice, était invitée sur France Inter lundi 5 novembre.
Nicole Belloubet, ministre de la Justice, était invitée sur France Inter lundi 5 novembre. (France Inter)