Procès Daval : le mari reconnaît pour la première fois avoir étranglé Alexia

Au quatrième jour du procès de Jonathann Daval, jeudi 19 novembre, le récit terrifiant de la nuit du 27 octobre 2017 se précise. Le journaliste Olivier Feniet a assisté à cette nouvelle journée.

France 3

Jeudi 19 novembre s’est déroulée la quatrième journée du procès de Jonathann Daval, accusé d’avoir tué son épousé Alexia Daval. Présent sur place à la cour d’assises de Vesoul (Haute-Saône), le journaliste Olivier Feniet a assisté à cette séance glaçante. "Silence absolu dans la salle d’audience alors que Jonathann Daval est entendu à la barre, la voix tremblante, frêle. Il va reprendre sa version d’une dispute qui a mal tourné avec Alexia. ‘Je lui ai porté la tête plusieurs fois contre le mur avant de lui asséner des coups violents, je l’ai étranglée pour qu’elle se taise’", rapporte le journaliste.

Le corps brûlé dans un bois voisin 

Pour la première fois, l’accusé reconnaît avoir voulu tuer Alexia Daval, avant d’éclater en sanglots. La suite est tout aussi macabre : Jonathann Daval révèle avoir traîné le corps au petit matin, dans un bois voisin, avant de le brûler. "Il parle plus fluidement que la veille mais exclut tout acte prémédité, au grand dam des parents d’Alexia", ajoute Olivier Feniet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jonathann Daval dessiné dans son box, au premier jour de son procès pour le meurtre de son épouse Alexia, le 16 novembre 2020.
Jonathann Daval dessiné dans son box, au premier jour de son procès pour le meurtre de son épouse Alexia, le 16 novembre 2020. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)