La justice européenne va examiner un livre pour enfants LGBT accusé en Lituanie d'être "néfaste"

Face au tollé provoqué lors de sa publication, l'éditeur du livre de Neringa Dangvyde avait dû ajouter un avertissement. L'autrice avait donc déposé un recours devant la Cour européenne des droits de l'homme.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La Cour européenne des droits de l'Homme à Strasbourg, le 7 février 2019. (FREDERICK FLORIN / AFP)

La Cour européenne des droits de l'homme va examiner une affaire relative à un livre de contes de fées LGBT jugé "néfaste" par des associations lituaniennes pour les enfants de moins de 14 ans, a annoncé lundi 6 septembre la juridiction. Ecrit par une autrice pour enfants ouvertement lesbienne, Neringa Dangvyde, décédée l'an passé, Gintarine Sirdis avait suscité l'ire de plusieurs associations de familles lituaniennes lors de sa publication en 2014.

Les autorités lituaniennes avaient ainsi invoqué une loi sur la protection des mineurs stipulant que "toute information exprimant du mépris à l'égard des valeurs familiales ou promouvant une vision du mariage et de la création d'une famille différente de celle consacrée par la Constitution ou le Code civil était considérée comme néfaste pour les mineurs". L'éditeur du livre, destiné aux 9-10 ans, avait ensuite dû accompagner le livre d'un avertissement.

L'autrice, qui avait introduit un recours contre sa maison d'édition, avait été déboutée par les juridictions lituaniennes. Dans sa requête, déposée en 2019 devant la Cour européenne des droits de l'homme, elle estime que la loi lituanienne sur la protection des mineurs a "en réalité pour but de limiter la diffusion d'informations positives sur les personnes LGBT, sous couvert de protection des enfants".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Droit et justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.