Justice : le désarroi de la famille de Sophie Le Tan, disparue

Près de six mois après la disparition de Sophie Le Tan près de Strasbourg (Bas-Rhin), la famille se désole que l'enquête n'avance pas. Le principal suspect a formulé une demande de remise en liberté.

france 2

La famille de Sophie Le Tan n'a plus de nouvelle depuis sa disparition, le 4 septembre dernier près de Strasbourg (Bas-Rhin). Mais l'enquête fait du surplace et le principal suspect a formulé une demande de remise en liberté sur laquelle s'est penchée la Cour d'appel de Colmar (Haut-Rhin), jeudi 28 février. "Une personne si dangereuse ne doit pas être laissée en liberté, réagit la mère de Sophie Le Tan. C'est un danger pour les autres, pour les femmes. Et une douleur en plus pour nous."

La famille proteste

Dévastée et en colère, la famille a protesté, accompagnée de proches, d'amis, de soutiens, devant le tribunal de Colmar, où le suspect défend sa demande de remise en liberté. L'avocat de la famille se veut toutefois rassurant sur les chances de cette demande. La Cour d'appel ne devrait rendre sa décision que dans l'après-midi, jeudi 28 février.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des proches de Sophie Le Tan manifestaient le 5 octobre 2018 devant le tribunal de Strasbourg.
Des proches de Sophie Le Tan manifestaient le 5 octobre 2018 devant le tribunal de Strasbourg. (FREDERICK FLORIN / AFP)