Justice : des procès sans image

Le parquet de Paris a ouvert une enquête suite à la publication de deux photos prises de manière illégale lors du procès Merah, pour le magazine "Paris Match". Que dit la loi, et quelles images peut-on diffuser lors d'un procès ?

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Lors d'un procès, on ne voit en général que les images prises hors de la salle d'audience. Peut-on filmer un accusé dans le box ? Jacqueline Sauvage, Guy Georges, Florence Rey... Ils se sont toujours retrouvés face aux caméras et aux objectifs avant que le procès ne commence, et parce que les accusés ainsi que les magistrats ont donné leur accord.

Interdit de filmer une salle d'audience depuis 1954

Concernant les procès terroristes, la justice s'y oppose comme refus de principe, tout comme le fait de filmer pendant le procès. "Dès l'ouverture de l'audience, l'emploi de tout appareil permettant d'enregistrer, de fixer ou de transmettre la parole ou l'image est interdit", selon l'article 38 de la loi sur la liberté de la presse. L'interdiction remonte à 1954, depuis le procès de Gaston Dominici. Les dessinateurs sont autorisés à croquer les dessins d'audience.

Le JT
Les autres sujets du JT
Abdelkader Merah, le 30 octobre 2017, lors de son procès.
Abdelkader Merah, le 30 octobre 2017, lors de son procès. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)