Inceste : "La figure parentale censée nous protéger nous a détruits", déplore Betty Mannechez

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 12 min.
Inceste : "La figure parentale censée nous protéger nous a détruits", déplore Betty Mannechez
franceinfo
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Betty Mannechez, victime d'inceste par son père, et co-auteure du livre "Ce n’était pas de l’amour" aux éditions City, était l’invitée du 23h de franceinfo pour livrer un témoignant poignant.

Victime d’inceste par son père abusif, Betty Mannechez était l’invitée du 23h de franceinfo après la publication de son livre Ce n’était pas de l’amour, aux éditions City, écrit avec le journaliste Julien Mignot. "C’est l’espoir de s’autoriser à vivre. Il faut qu’on soit tous ensemble. On est prisonnier et on ne peut pas se guérir tout seul. C’est un rassemblement dans la solidarité, il faut le comprendre. Il y a l’acte mais aussi la présence psychique qui est destructrice au quotidien. Savoir que beaucoup de personnes peuvent aider, c’est tout un espoir. Je souhaite que ça avance, parce qu’on n’en sort jamais", a-t-elle expliqué.

"Il y a un trou béant en nous"

Betty Mannechez a ensuite poursuivi sur la difficile construction de l’adulte qu’elle est devenue. "C’est compliqué parce que ça a mis beaucoup de temps, 20 ans. L’enfant n’a pas été défendu, il est toujours meurtri. On se construit avec ses séquelles. Il y a un trou béant en nous, les fondations ne sont pas solides. La figure parentale censée nous protéger nous a détruits. On essaie de faire ce qu’on peut, mais on n’a pas d’identité, le cœur nous a été retiré. On se sent artificiel".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.