Clément Méric : début du procès, cinq ans après sa mort

Trois skinheads sont jugés mardi 4 septembre aux Assises, cinq ans après le décès du militant antifasciste, Clément Méric. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté lundi à Paris pour réclamer la vérité sur la mort du jeune homme.

Dix jours d'audience pour élucider la mort de Clément Méric. Le 5 juin 2013, plusieurs jeunes participent à une vente privée de vêtements dans un immeuble du 9e arrondissement de Paris. Entre eux, l'ambiance est tendue. Les uns appartiennent à la mouvance ultra-droite, les autres se revendiquent comme antifascistes. 40 minutes plus tard, les deux groupes se retrouvent dans la rue près de Saint-Lazare, une rixe éclate, Clément Méric, 18 ans, étudiant à Science Po, frappé au visage s'écroule. Il décède le lendemain.

Trois personnes jugées

Depuis cinq ans, la justice cherche à savoir qui a porté le coup fatal. "Le prénommé Esteban a reconnu en garde à vue avoir porté deux coups, à main nue, sur Clément Méric, dont le coup l'ayant fait chuter. Un ami de Clément Méric indique l'avoir vu avec un point américain tandis qu'un autre témoin de la scène a évoqué un objet brillant sur les mains", avait déclaré le procureur de la République de Paris, François Moulins. Les trois accusés comparaissent libres à partir de mardi 4 septembre, jugés pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Deux d'entre eux encourent 20 ans de réclusion criminelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation en hommage à Clément Méric, le 2 juin 2018.
Une manifestation en hommage à Clément Méric, le 2 juin 2018. (LUCAS BARIOULET / AFP)