Cigarettes : l'Europe s'attaque à la contrebande

À partir du lundi 20 mai, une étiquette infalsifiable devra figurer sur tous les paquets de cigarettes. Un moyen de lutter contre la contrebande.

FRANCE 2

À Marseille (Bouches-du-Rhône), les vendeurs à la sauvette ont pignon sur rue. Le paquet de cigarettes est vendu 5 €, presque deux fois moins cher qu'en bureau de tabac. Selon la ville, plus de la moitié des cigarettes consommées est achetée en contrebande, un phénomène que les policiers tentent de maîtriser. "Un vendeur qui marche bien peut vendre trois à quatre cartouches par heure, donc se faire en moyenne entre 50 et 100 € par heure", détaille Nelson Vaillant, chef de la sécurité urbaine à Marseille. Ces cigarettes proviennent en partie d'Algérie, où le paquet coûte en moyenne 1,90 €, quatre fois moins cher qu'en France. Mais l'essentiel du trafic européen se joue à l'Est, notamment en Pologne. En 2018, les douaniers ont effectué 16 171 saisies, plus de 241 tonnes de cigarettes.

Tracer la cigarette

Pour enrayer le trafic, l'Union européenne impose aux fabricants la présence d'un code de traçabilité et d'une vignette d'authentification sur tous les paquets. L'obligation entrera en vigueur lundi 20 mai et d'ici un an, tous les produits français seront munis de cet étiquetage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le prix du paquet de cigarettes devrait être de 13,07 euros, si l\'on prenait en compte son \"coût social\", c\'est-à-dire ce que le tabagisme coûte à la collectivité, selon une étude réalisée par Microeconomix, un cabinet de recherche et d\'expertise économiques.
Le prix du paquet de cigarettes devrait être de 13,07 euros, si l'on prenait en compte son "coût social", c'est-à-dire ce que le tabagisme coûte à la collectivité, selon une étude réalisée par Microeconomix, un cabinet de recherche et d'expertise économiques. (JOEL SAGET / AFP)