Affaire Karachi : Édouard Balladur relaxé par la Cour de justice de la République

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Affaire Karachi : Édouard Balladur relaxé
FRANCE 2
Article rédigé par
N. Pérez - France 2
France Télévisions

Édouard Balladur a été relaxé jeudi 4 mars, dans le cadre du financement occulte de sa campagne présidentielle en 1995. Nathalie Pérez est en direct depuis le Palais de justice de Paris.  

À 91 ans, Édouard Balladur n’a pas assisté à l’énoncé de son jugement, jeudi 4 mars. L’ancien Premier ministre a été relaxé par la Cour de justice de la République dans l’affaire du finalement occulte de sa campagne présidentielle en 1995. "Dans un communiqué, transmis par ses avocats, il a déclaré, je cite : ‘après 25 ans de calomnies, la justice a enfin reconnu mon innocence’", relate Nathalie Pérez, en direct depuis le Palais de justice de Paris.

Deux ans de prison avec sursis pour François Léotard  

"La cour a considéré qu’il n’y avait pas de preuves suffisantes pour le condamner pour abus et recel de biens sociaux, poursuit la journaliste. En revanche, François Léotard, absent lui aussi, a été condamné à deux ans de prison avec sursis et 100 000 euros d’amende." L’ancien ministre de la défense d’Édouard Balladur a d’ores et déjà annoncé qu’il allait se pourvoir en cassation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.