Abolition de la peine de mort : le discours historique de Robert Badinter

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Abolition de la peine de mort : le discours historique de Robert Badinter
Article rédigé par
A.-C.Poignard, J.-M.Lequertier, C.Baume, M.Birden, N.Bergot - France 2
France Télévisions

Il y a 40 ans, Robert Badinter prononçait un discours qui allait marquer l'histoire en France. Ministre de la Justice à cette époque, il réussit à obtenir l'abolition de la peine de mort. Un discours qui est resté dans les mémoires. Aujourd'hui âgé de 93 ans, il raconte les dessous de cette allocution.

En 1981, devant l'Assemblée nationale, sans trembler et dans une salle au calme saisissant, Robert Badinter prononce une allocution afin d'obtenir l'abolition de la peine de mort. Ce discours qui restera gravé dans les mémoires à une histoire. Robert Badinter, qui militait fermement contre ce châtiment, en écrit à la main l'intégralité. "Je l'ai écrit moi-même. Je voulais que plus tard, on se rappelle que ce discours venait de moi et pas d'une œuvre collective, non. De la première à la dernière ligne, je voulais que ce fût mon œuvre", raconte l'ancien ministre de la Justice.

Robert Badinter à contre-courant de l'opinion

Alors qu'il milite fermement pour l'abolition de la peine de mort, Robert Badinter se heurte à une majorité de Français contre son idée. Critiqué et menacé, le ministre de la Justice de François Mitterrand devient le plus détesté du gouvernement. Malgré tout, la loi est adoptée par l'Assemblée nationale. Aujourd'hui, l'ancien garde des Sceaux est applaudi, mais, selon lui le combat n'est pas terminé. "C'est le combat de la vie !". Une conviction profonde qui le suit toujours, 40 ans plus tard. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Droit et justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.