Dans le rétro : comment Angoulême est devenue la capitale de la bande dessinée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
festival d'Angouleme
Article rédigé par
France Télévisions

Le Festival d'Angoulême a ouvert pour la première fois ses portes le 25 janvier 1974. Depuis, ce grand rendez-vous de la bande dessinée se tient tous les ans à la même période, même si le Covid vient jouer des tours cette année. Retour sur l'histoire du plus grand rassemblement européen de la BD.

Tout a commencé en 1972. Cette année-là, une poignée de passionnés organise une quinzaine de la BD autour des plus grands dessinateurs de l’époque. Deux ans plus tard, la municipalité lance la première édition du Salon international de la bande dessinée, présidée par Francis Groux, un élu local, passionné de BD.

Un festival qui attire les grands noms de la BD

Dès sa création, le succès est immédiat : 10 000 visiteurs viennent rencontrer les auteurs au musée d’Angoulême. L’année suivante la fréquentation double. La liste d’invités est prestigieuse. "On a Franquin qui est là, le dessinateur de Gaston, on a Maurice, le dessinateur de Lucky Luke. Nous avons des Américains comme Will Eisner mais aussi des Espagnols"  explique alors, aux journalistes, l'un de ses co-fondateurs Francis Groux. Au total, en 1975, une soixantaine de dessinateurs viennent rencontrer leurs fans à Angoulême.

La ville charentaise devient peu à peu la capitale de la bande dessinée. Au fil des ans, le festival va gagner en notoriété jusqu'à devenir l'événement incontournable que l'on connaît aujourd'hui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.