VIDEO. Son handicap ne l'a pas empêché de devenir l'un des meilleurs danseurs du monde

Si le nombre de personnes atteintes de poliomyélite a diminué de plus de 99 % depuis 1988, le virus sévit encore parfois. Depuis son plus jeune âge, Junior fait partie des 1 % restant. Un coup dur qui ne l’a pas empêché de réaliser son rêve : devenir l’un des meilleurs danseurs de hip-hop du monde. Il raconte ce combat à Brut.

Les nombreux spectateurs qui l’observent lors de ses performances sont certainement loin de s’en douter. Junior, b-boy de 37 ans, appartient aux rares cas atteints de la poliomyélite en France. Ce virus - qui s’en prend au système musculaire et peut provoquer de lourdes paralysies - s’est attaqué à sa jambe droite lorsqu’il avait 2 ans, la rendant beaucoup plus fragile que le reste de son corps. Un handicap qui l’a contraint à quitter son Congo natal à l’âge de 5 ans pour venir se soigner en France mais qui ne l’a pas empêché de persévérer dans son art, bien au contraire. "Ça m’a forgé, ça a construit mon corps et mon esprit aussi, ce qui fait que ça fait partie de mon histoire" raconte-t-il.

Quand la faiblesse devient une force

Très vite, son point faible devient un point fort et Junior développe un style atypique remarquable. Un style sauvage qui lui permettra de rejoindre le collectif Wanted Posse en 2000 et de remporter, un an plus tard, le Battle of the Year, compétition internationale de break dance. Parallèlement à sa carrière professionnelle, il participe à différentes émissions - dont la France a un incroyable talent qu’il remporte en 2007 - et multiplie les apparitions à la télé, confirmant sa réputation auprès du grand public. Sa notoriété lui offre de nouvelles opportunités à l’international, notamment au Japon ou aux États-Unis. "Chacun a ses démons, chacun a ses faiblesses, après il suffit juste de faire avec ce qu’on a et ce qu’on n’a pas et essayer de faire au mieux. Et c’est un peu l’état d’esprit du hip-hop", explique-t-il humblement. "Il y a pas mal de personnes qui ont sûrement un talent, ou un don, ou quelque chose et il ne se sont pas trouvés. Moi j’ai eu la chance de me trouver par la danse. C’est cette chance que je souhaite à beaucoup“, poursuit le danseur.

VIDEO. Son handicap ne l\'a pas empêché de devenir l\'un des meilleurs danseurs du monde
VIDEO. Son handicap ne l'a pas empêché de devenir l'un des meilleurs danseurs du monde (BRUT)