Pièces à conviction, France 3

VIDEO. Fondation Louis-Vuitton : Bernard Arnault aurait-il utilisé les élus pour transformer "ses intérêts particuliers en intérêt général" ?

Pour le conseiller de Paris Yves Contassot comme pour la sociologue Monique Pinçon-Charlot, l’installation de la fondation Louis-Vuitton dans le bois de Boulogne a été possible grâce à une mobilisation politique exceptionnelle. Les relations de Bernard Arnault auraient-elles pesé dans la balance ? Extrait d’une enquête de "Pièces à conviction".

Voir la vidéo

Sa fortune personnelle fait du dirigeant de LVMH l’homme le plus riche de France et la quatrième fortune mondiale selon le dernier classement Forbes. Dans le bois de Boulogne, à Paris, il a financé la fondation d’art contemporain Louis-Vuitton, une splendide vitrine pour Bernard Arnault le mécène, et une excellente opération pour son groupe… qui peut déduire de ses impôts 60% de l’argent investi dans la fondation. Pour créer ce musée, Bernard Arnault a pesé de toute son influence : les règles d’urbanisme dans la capitale ont été changées grâce au vote par l’Assemblée nationale d'un amendement sur mesure.

Jusqu’où va l’influence de Bernard Arnault sur les élus ? "Pièces à conviction" a interrogé la sociologue Monique Pinçon-Charlot, qui dissèque depuis trente ans les pratiques des plus fortunés : "Bernard Arnault est obligé d’utiliser les élus politiques, les députés, à travers des actions de lobbying, à travers l’intégration des gens de gauche, de droite, importants par ici, importants par là, pour cette transformation de ses intérêts particuliers en intérêt général."

"Un petit cénacle de gens qui s'apprécient"

Yves Contassot, conseiller Europe Ecologie-Les Verts de Paris, renchérit : "On a l’impression que le vrai pouvoir, aujourd’hui, est d’abord entre les mains des milliardaires, qui peuvent s’acheter telle partie du territoire, qu’ils soient parisiens ou pas, en disant ‘Je veux m’installer là, donc je vais négocier avec les chefaillons locaux, et éventuellement le président de la République’. Et comme tout ça, c’est un petit cénacle de gens qui s’apprécient, ils discutent entre eux et se mettent d’accord, indépendamment des volontés locales ou démocratiques."

Extrait de "Bernard Arnault, l'art de payer moins d'impôts", une enquête de Stenka Quillet diffusée dans "Pièces à conviction" le 28 mars 2018.

PIECES A CONVICTION/FRANCE 3. Fondation Louis-Vuitton
PIECES A CONVICTION/FRANCE 3. Fondation Louis-Vuitton (PIECES A CONVICTION/FRANCE 3)