Nouveaux mots du Petit Robert : "Les mots n'apparaissent pas par hasard" explique la directrice éditoriale du dictionnaire

Marie-Hélène Drivaud a détaillé la manière dont Le Petit Robert choisit les nouveaux mots intégrés dans l'édition 2020 du dictionnaire.

Le dictionnaire \"Petit Robert\" lors de la sortie de son édition 2008 (illustration).
Le dictionnaire "Petit Robert" lors de la sortie de son édition 2008 (illustration). (MAXPPP)

La transphobie, l'hypersexualisation, le ramen ou encore le prosecco font partie des nouveaux mots qui ont fait leur entrée dans le dictionnaire. Après le Larousse une semaine avant, Le Petit Robert a dévoilé lundi 13 mai la liste des nouveaux mots retenus pour faire partie de l'édition 2020 du dictionnaire. "Les mots n'apparaissent pas par hasard. Si un mot apparaît, même s'il est futile, c'est qu'il répond à un besoin", a expliqué sur franceinfo Marie-Hélène Drivaud, directrice éditoriale du Petit Robert.

franceinfo : Comment choisissez-vous nouveaux mots ?

Marie-Hélène Drivaud : Nous avons de grands yeux et de grandes oreilles et nous sommes en veille toute l'année. Nous alimentons une grande base de données dans laquelle on fait notre sélection chaque année avec Alain Rey dans des comités éditoriaux. Tout peut nous servir, cela peut être une publicité dans le métro, une émission de télévision, de radio, un roman, même si notre plus grosse source est quand même la presse écrite.

Il faut malgré tout faire attention aux effets de mode. Êtes-vous toujours tous d'accord lors de la sélection ?

Oui, mais les mots n'apparaissent pas par hasard. Si un mot apparaît, même s'il est futile, c'est qu'il répond à un besoin. On n'a pas à juger. Nous sommes à peu près tous d'accord sur les nouveaux mots. Parfois on peut juger que ce n'est pas assez répandu et on va le laisser en observation. On peut avoir des réticences par rapport à certains anglicismes, certaines années il y en a vraiment beaucoup.

Trouvez-vous que cette année, il y a beaucoup d'anglicismes ?

J'ai eu des contacts avec Radio Canada et ils trouvaient qu'il y en avait beaucoup. "Data" pour eux ce sont des données.

En faisant rentrer un nouveau mot dans le dictionnaire vous lui donnez une légitimité. Que dites-vous aux mécontents ?

Ce n'est pas à nous qu'il faut jeter la pierre. Si ce mot n'était pas en circulation, si les Français ne l'utilisaient pas énormément, il ne figurerait pas dans Le Petit Robert. Les évènements sociaux actuels (influencent les nouveaux mots). On a beaucoup parlé d'ochlocratie, c'était dans Le Grand Robert et on a décidé de l'ajouter dans Le Petit Robert, vous avez les armes par destination, l'habitat indigne, le cyberharcèlement, les infox...