Mort d'Aretha Franklin : "Sa voix exceptionnelle pouvait exprimer ce cri de l'âme qu'est vraiment la musique gospel"

"Ce qu'elle a été capable de faire et de donner au monde entier dépassait largement le cadre de la chanson" pour Matthieu Koumarianos, pasteur et président de l'association Paris Gospel.

Aretha Franklin, ici en 2015.
Aretha Franklin, ici en 2015. (CHRIS KLEPONIS / DPA)

"Elle arrivait à chanter l'espoir au sein de l'épreuve et c'est ça l'histoire du gospel", a salué sur franceinfo ce jeudi Matthieu Koumarianos, pasteur et président de l'association Paris Gospel, après la mort d'Aretha Franklin. La chanteuse américaine est morte jeudi 16 août dans sa maison de Detroit aux États-Unis.

"Sa voix vraiment exceptionnelle était capable d'exprimer ce 'cri de l'âme', ce qui est vraiment la musique gospel. Elle a su aller dans les profondeurs pour avoir la capacité de nous faire vibrer, de créer des émotions qui nous qui sont exceptionnelles", a affirmé celui qui dirige des chorales depuis 18 ans.

Elle a su puiser dans sa propre histoireMatthieu Koumarianosà franceinfo

Le pasteur estime que les drames qu'Aretha Franklin a vécus dans son histoire personnelle ont contribué à la profondeur de sa musique. Selon Matthieu Koumarianos, l'oeuvre d'Aretha Franklin était aussi directement liée à sa foi. "C'était une dame qui défendait les valeurs que l'on retrouve dans la Bible, comme l'égalité entre les hommes et les femmes. Elle n'a pas fait que chanter, ça dépassait largement le cadre de la chanson ce qu'elle a été capable de faire et de donner au monde entier."

D'après lui, "elle a su donner de l'espoir et retrouver une restauration dans cette musique gospel et dans ces valeurs qui se trouvent dans la Bible et qui sont portées ailleurs".