Mort d'Agnès Varda : le monde de la culture et du cinéma lui rend hommage sur les réseaux sociaux

La cinéaste et photographe Agnès Varda est morte dans la nuit de jeudi à vendredi à l'âge de 90 ans. Sur Twitter, de nombreux acteurs et réalisateurs lui rendent hommage.

Agnès Varda, lors du festival international du film de Marrakech, le 2 décembre 2018.
Agnès Varda, lors du festival international du film de Marrakech, le 2 décembre 2018. (FADEL SENNA / AFP)

Après la mort d'Agnès Varda dans la nuit de jeudi 28 à vendredi 29 mars, à l'âge de 90 ans, de nombreux acteurs, réalisateurs et membres du monde du spectacle et du cinéma lui ont rendu hommage sur Twitter.

"Oh! Non... Agnès ! Je te dis merci à jamais...", peut-on lire sur le compte Twitter de Pierre Lescure, président du Festival de Cannes.

Le compte officiel du Festival de Cannes a lui aussi rendu hommage à la réalisatrice : "Tristesse immense. (...) Agnès aimait les images, les mots et les gens. Elle est de ceux dont la jeunesse ne s’éteint pas".

"Varda est partie, mais Agnès sera toujours là, a réagi l'ancien directeur du Festival de Cannes Gilles Jacob. Intelligente, vive, douce, spirituelle, rieuse, cocasse, inattendue comme l'est son œuvre. Ses films de quat'sous sont notre trésor. Un trésor national : celui de l'esprit français"

Le journaliste et réalisateur Serge Moati regrette "la très grande Agnès Varda" sur Twitter, après avoir salué sur l'antenne d'Europe 1 sa personnalité attachante : "Quand elle disait 'je suis une vieille', confie Serge Moati au micro de nos confrères, ça me bouleverse, car elle était tout sauf une vieille. Elle ne se prenait jamais, jamais, jamais au sérieux."

La Cinémathèque de Paris, repère des réalisateurs de la Nouvelle Vague dont Agnès Varda faisait partie, a tweeté "Agnès Varda 1928 - 2019. Immense tristesse". Ce message apparaît au-dessus d'une photo de cette dernière, sur la plage face à la mer, assise dans son fauteuil signé "Agnès V."

"Bouleversé, accablé, endeuillé : ces sentiments qui accompagnent la certitude que nous venons de perdre l'une des plus grandes artistes de notre époque. Agnès Varda, je vous témoigne mon respect, ma reconnaissance et mon admiration", a écrit le ministre de la Culture, Franck Riester.

"Je ne sais pas à quel moment j’ai pris conscience que ce n’était pas seulement la question d’être libre mais que le combat des femmes serait collectif ou ne serait pas", a écrit la secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes Marlène Schiappa, reprenant une citation de la réalisatrice.

"Agnès Varda a fait de notre engagement féministe un art. Ses films nous ont accompagnées, soutenues, enchantées. Merci Madame Varda", a pour sa part publié sur Twitter Laurence Rossignol, sénatrice de l'Oise et ancienne ministre aux familles, à l'enfance et aux droits des femmes.

La société des auteurs, réalisateurs, producteurs (ARP), dont elle a été cofondatrice, rend hommage à "son talent et son impétueuse liberté".