Le synchroton de Grenoble décrypte les composants du tableau de Rembrandt

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Rembrant décryoté
Article rédigé par
France Télévisions

Le célèbre tableau de Rembrandt "La ronde de nuit" est passé sous l'oeil du synchroton de Grenoble. L'objectif est de comprendre la technique picturale de l'artiste. Ces recherches vont permettre une meilleure restauration de cette toile historique, exposée au Rijksmuseum d'Amsterdam. #IlsOntLaSolution

Grâce à ces électrons qui tournent à la vitesse de la lumière, le synchroton de Grenoble décrypte le célèbre Ronde de nuit de Rembrandt. La toile qui date de 1642 est exposée au Rijksmuseum d'Amsterdam. Après deux ans de travaux, les chercheurs ont trouvé dans la peinture un étonnant composé chimique. Personne ne l'avait identifié dans une peinture historique jusqu'à présent. Cette étape les incite à comprendre l'origine de ce composé qui traduit la technique picturale de Rembrandt.  

Comprendre pour mieux restaurer la toile

L'artiste, qui maîtrisait le moindre détail de son art expérimentait beaucoup, tentant constamment de nouvelles inspirations avec ses préparations de pigments ou ses huiles.

A partir de là, ça va nous aider à adapter les traitements de restauration et de conservation pour que "La ronde de nuit" soit accessible aux générations futures.

Victor Gonzales

département recherche au Rijksmuseum

Grâce au synchroton, la toile sera restaurée et mieux conservée pour traverser les siècles à venir. Les recherches arrivent à leur but. Et la restauration du tableau est déjà lancée. Elle se fera in situ au Rijksmuseum d'Amsterdam, aux Pays-Bas, devant les visiteurs. Mais eux ne verront pas l'infinimement petit révélé par le synchroton.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.