Cet article date de plus de trois ans.

Douai : découverte des trésors de la poétesse Marceline Desbordes-Valmore

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Douai : découverte des trésors de la poétesse Marceline Desbordes-Valmore
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Douai (Nord) est la ville natale de la poétesse. Elle a écrit des milliers de lettres et de poèmes conservés à Douai. Une exposition lui est consacrée en ce moment. 

Douai (Nord) et son célèbre beffroi étaient vantés par Victor Hugo. Une autre grande figure de la littérature française est associée à cette cité flamande :  la poétesse Marceline Desbordes-Valmore. Elle est née ici en 1786. le musée de la Chartreuse lui consacre une exposition. Ces deux artistes y présentent leurs oeuvres qui s'inspirent de la vie romantique de la poétesse. Ses poèmes parlent à toutes les générations. Mais qui est  vraiment celle que l'on surnommait Notre -Dame des Pleurs ?

Une vie amoureuse tumultueuse

"Elle a eu une vie hyper chaotique, mais une vie riche. Marceline est d'abord une comédienne, ensuite une chanteuse et surtout une grande témoin de l'époque", explique Anne Labourdette, directrice du musée de la Chartreuse. La femme poète a eu une vie amoureuse tumultueuse. Elle est très éprise de son mari et de son amant. Marceline Desbordes-Valmore a grandi le long de la rivière la Scrape qui l'a beaucoup inspiré. Elle a eu une vie très dense est habité dans de nombreux endroits, mais c'est à Douai que la plupart de ses manuscrits sont conservés. Son oeuvre fut reconnue par Verlaine et Rimbaud. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Travailler dans les métiers d'art, culture, édition

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.