Cet article date de plus de quatre ans.

Des chefs lyonnais réclament un hommage national pour Paul Bocuse

Après Johnny Hallyday et Jean d'Ormesson, le chef cuisinier Paul Bocuse aura-t-il droit aux honneurs de la Nation ? 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Paul Bocuse, le 29 janvier 2013, près de Lyon. (JEFF PACHOUD / AFP)

Paul Bocuse aura-t-il droit aux honneurs de la France ? Les Toques blanches lyonnaises ont demandé à l'Elysée qu'un hommage national lui soit rendu. "Contrairement à Johnny Hallyday et Jean d'Ormesson, qui avaient un rayonnement national, Monsieur Paul c'était le monde", fait valoir Christophe Marguin, à la tête de cette association qui regroupe un grand nombre de chefs lyonnais. 

L'idée a commencé à circuler dès la mort de Paul Bocuse, samedi 20 janvier. "Il se trouve que le chef de l'Elysée, Guillaume Gomez, est mon meilleur ami. Je sais qu'il a passé le message au président de la République. Un courrier est par ailleurs parti ce matin", ajoute le chef Christophe Marguin.

Un hommage exceptionnellement à Lyon ?

Les Toques blanches souhaitent que cet hommage national se tienne exceptionnellement à Lyon, ville à laquelle Bocuse était profondément attachée, et le 11 février prochain, jour où il aurait fêté ses 92 ans. Parallèlement à l'association, plusieurs chefs comme Yannick Alléno ou Jean Imbert ont réclamé un hommage national.

Les obsèques de Paul Bocuse, décédé samedi à 91 ans dans sa célèbre auberge de Collonges-au-Mont-d'Or en bord de Saône, doivent être célébrées vendredi 26 janvier en la cathédrale Saint-Jean de Lyon, en présence de Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur et ancien maire de Lyon.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Travailler dans les métiers d'art, culture, édition

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.