Des boursiers de la Villa Médicis grimpent sur une statue à Rome, les Italiens s'indignent

Pour le cliché, six pensionnaires ont escaladé la statue antique de la déesse Roma. 

La Villa Médicis à Rome (Italie), le 20 janvier 2012. 
La Villa Médicis à Rome (Italie), le 20 janvier 2012.  (MAXPPP)

"Boursiers-hooligans." C'est le surnom donné par la presse italienne aux nouveaux pensionnaires de la villa Médicis à Rome. En cause, la photo de la nouvelle promotion de cette institution culturelle française en Italie. Pour l'occasion, six personnes ont escaladé la statue antique de la déesse Roma, comme on peut le voir sur cette image postée sur Twitter par une journaliste. 

"Ceux qui posent ne sont pas des supporters ivres après un match de football, ce sont les boursiers d'un des plus prestigieux instituts culturels du monde", s'insurge le Corriere della Sera, relayé par Le Figaro. Comme le relève le quotidien, l'image de cette sculpture escaladée vient surtout égratigner la réputation de la directrice de la Villa Médicis, Muriel Mayette, dont la nomination par la ministre de la Culture Fleur Pellerin avait fait polémique. 

Dans Le Journal des Arts, les premières mesures de l'ancienne administratrice de la Comédie française sont passées au crible. Y figurent notamment le lancement d'une confiture élaborée à partir des fruits du jardin de la Villa Médicis et la suppression de la limite d'âge de 45 ans pour le recrutement des pensionnaires.