VIDEO. Yémen : Radhya Al Mutawakel condamne l'attitude des pays face à la guerre qui ravage son pays

Radhya Al Mutawakel, défenderesse des droits de l'Homme, évoque la crise humanitaire dont souffre son pays depuis plusieurs années. Elle attend des actes forts des politiques. 

BRUT

Au Yémen, un enfant meurt toutes les 10 minutes. En proie à une guerre civile et régionale depuis 2014, le pays souffre de la plus grave crise humanitaire du monde. Les images dévoilent des villes dévastées par les bombardements, des enfants au visage émacié qui cherchent de la nourriture parmi les déchets et des habitats de plus en plus insalubres. 

Radhya Al Mutawakel est originaire du Yémen. Son père a été assassiné et elle doute que son beau-frère détenu soit encore en vie. Pourtant, elle se considère comme "chanceuse". En effet, on ne compte plus les familles qui, comme la sienne, ont été endeuillées par la guerre qui ravage actuellement son pays. "Au Yémen, c'est très courant de se coucher avec toute sa famille et de se réveiller au petit matin seul avec tous nos êtres chers morts autour de nous", se lamente-t-elle.  

Une réponse des politiques ?  

"La famine est utilisée comme une arme de guerre par les forces en présence au Yémen", explique Radhya Al Mutawakel. Elle mentionne également les enfants qui combattent sur la ligne de front et les milliers d'écoles détruites par les bombardements. 

En 2017, Radhya fut la première femme yéménite à intervenir au Conseil de sécurité de l'ONU pour alerter sur l'urgence et la gravité du conflit. Aujourd'hui, elle déplore que des pays tels que les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ravitaillent les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite en armes plutôt que de stopper la crise. Elle espère notamment des actes forts de la part d'Emmanuel Macron. : "Ce serait une honte de regarder les gens mourir alors que vous pouvez les aider", lui dirait-elle. 

Au Yémen, plus de 80 % du pays nécessite une assistance humanitaire. 

Radhya Al Mutawakel, défenderesse des droits de l\'Homme, évoque la crise humanitaire dont souffre son pays depuis plusieurs années. Elle attend des actes forts des politiques. 
Radhya Al Mutawakel, défenderesse des droits de l'Homme, évoque la crise humanitaire dont souffre son pays depuis plusieurs années. Elle attend des actes forts des politiques.  (BRUT)