Sous-marins : les États-Unis, surpris par la colère française, attendent qu'elle passe

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
mornais
FRANCEINFO
Article rédigé par
L. de La Mornais - franceinfo
France Télévisions

Le torchon diplomatique brûle, une première entre les deux pays alliés historiques que sont la France et les États-Unis. L'Australie a dit comprendre la réaction française. Qu'en est-il de Washington ?

C'est la crise entre la France et les États-Unis, qui a notamment rappelé son ambassadeur, après la commande annulée, jeudi 16 septembre, de 12 sous-marins français par l'Australie. Les Américains n'avaient sans doute pas anticipé à ce point la virulence de la réaction française. CNN estime que c'était une erreur du président Joe Biden d'avoir humilié à ce point les Français. Mais à Washington, la France est vue comme un enfant qui fait sa crise, qui se roule par terre et qui va rapidement se calmer.

La priorité de Biden, c'est la Chine

D'autres justifient la rupture du contrat en affirmant que la France proposait des sous-marins obsolètes à propulsion diesel alors que les Américains proposaient des submersibles à propulsion nucléaire. Pourtant, la France construit également des sous-marins à propulsion nucléaire. Les Américains pensent de toute façon que la France va se calmer, parce qu'elle n'a pas le choix, parce qu'ici la France est vue comme un petit pays.

Les intérêts stratégiques des États-Unis se tournent vers la zone Asie-Pacifique. La Chine est en face des côtes américaines. La priorité de l'administration Biden est clairement la Chine, qui peut dépasser les États-Unis comme première puissance économique mondiale dans les années 2030. La rivalité se joue notamment sur le plan militaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.