Service national universel : la première édition prend fin

La première édition du Service national universel s'achève vendredi 28 juin. Pendant deux semaines, 13 départements ont accueilli 2 000 jeunes. Le 13 Heures est retourné à Morbecque (Nord) pour dresser le bilan du dispositif.

FRANCE 2

Vendredi 28 juin, les jeunes de Morbecque (Nord) ont répété pour la dernière fois le rituel du lever des couleurs et de la descente du drapeau tricolore. 13 départements ont participé à la première édition du Service national universel. Les lycéens ne cachent pas leur émotion. "On était tous ensemble à s'aider et là on va tous repartir. On était 120 et on va retourner dans nos familles, ça va être calme", détaille Coralie Valence.

Des vocations naissantes

Débuté dimanche 16 juin, ce dispositif citoyen mis en place par le gouvernement pour transmettre les valeurs d'engagement et de cohésion a emprunté certains codes militaires. Une première expérience de vie en communauté concluante pour ces jeunes. "C'est incroyable de se retrouver avec 120 personnes, des gens qui ne sont pas de notre département (...) au départ on ne se parlait pas beaucoup et au final on repart et on pleure", développe Morgane Macé, volontaire et fille de militaire. L'expérience a fait naître chez certains des vocations. Certains aimeraient à l'avenir évoluer dans les rangs de l'armée ou de la police.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gabriel Attal (avec la cravate au centre) et des jeunes portant l\'uniforme du Service national universel, le 18 avril 2019, à Paris.
Gabriel Attal (avec la cravate au centre) et des jeunes portant l'uniforme du Service national universel, le 18 avril 2019, à Paris. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)