Marseille : l'IGPN ouvre une enquête après des violences présumées de la part d'un policier

Un homme noir d'une cinquantaine d'années a été projeté contre un mur par un policier samedi 6 juin près du Vieux-Port de Marseille, en marge d'une manifestation contre les violences policières.

L\'intervention des policiers visée par l\'IGPN a eu lieu samedi 6 juin près du Vieux-Port de Marseille, dans les Bouches-du-Rhône. (photo d\'illustration)
L'intervention des policiers visée par l'IGPN a eu lieu samedi 6 juin près du Vieux-Port de Marseille, dans les Bouches-du-Rhône. (photo d'illustration) (DENIS CHARLET / AFP)

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été chargée mardi 9 juin d’enquêter sur une intervention de policiers près du Vieux-Port de Marseille samedi 6 juin, rapporte France Bleu Provence. Un homme noir d'une cinquantaine d'années a été projeté contre un mur par un policier dans une ambiance très tendue, en marge d'une manifestation visant à dénoncer les faits de violences dans la police.

Dès jeudi 11 au matin, l'IGPN va convoquer huit jeunes témoins de la scène. D'après les premiers éléments de l'enquête, deux hommes noirs sont passés à côté d'un véhicule de la police lorsque le trousseau de clés de l'un des deux a heurté la carrosserie, intentionnellement ou non. C'est alors qu'un policier "est sorti directement du camion et a projeté le vieil homme qui s'est pris complétement l'immeuble dans le crâne, c'était très impressionnant, ça faisait peur", témoigne l'un des témoins.

Pendant une demi-heure l'homme était à terre. On a voulu [lui] porter une aide. Et un jeune policier est sorti avec une gazeuse et nous a dit de reculer. Il nous disait : 'il est pas mort'.Un témoin de la scèneà France Bleu Provence

Le jeune homme juge la réaction des policiers "complétement disproportionnée". "De là à le pousser et à l'éclater sur l'immeuble, c'était choquant, je ne pensais pas que ça puisse arriver", explique-t-il.

L'altercation a été filmée. La vidéo témoigne de la tension entre policiers et témoins. On y voit qu'une jeune femme est prise à partie par l'un des dix policiers présents et lui déconseille de témoigner. Le nouveau préfet de police de Marseille, Emmanuel Barbe, évoque un homme ivre qui serait simplement tombé au moment de l'intervention des policiers.