Manifestations : un samedi sous haute sécurité

Le pouvoir est inquiet. Depuis 24 heures, il multiplie les messages alarmistes sur les manifestations de samedi 8 décembre à Paris. Le gouvernement annonce une mobilisation maximum. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Voici la hantise des autorités : un nouveau samedi noir à Paris, émaillé de violences et de dégradations. La préfecture a convoqué tous les élus de la capitale pour établir un dispositif de sécurité hors norme. "Les tensions, les violences extrêmes que l'on a connues peuvent se réitérer, donc le dispositif de sécurité sera très élevé", a déclaré la maire de Paris Anne Hidalgo. Samedi dernier, 65 000 policiers et gendarmes étaient mobilisés. Ils devraient être encore plus samedi 8 décembre.

Les forces de l'ordre pourraient utiliser des véhicules blindés

La gendarmerie pourrait aussi mettre à disposition des véhicules blindés déjà utilisés cette semaine à La Réunion pour évacuer les "gilets jaunes". "Ces véhicules permettent deux choses : évacuer des barricades et rétablir la fluidité des axes. Si l'adversaire fait usage d'arme à feu, les véhicules pourront progresser sous le blindage", précise le commandant Maddy Scheurer, porte-parole de la gendarmerie nationale. Des mesures de sécurité inédites, mais nécessaires selon certains syndicats de police.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes mobiles sur le quai des Tuileries à Paris, le 1er décembre 2018, lors de la mobilisation des \"gilets jaunes\" dans la capitale.
Des gendarmes mobiles sur le quai des Tuileries à Paris, le 1er décembre 2018, lors de la mobilisation des "gilets jaunes" dans la capitale. (YANN LEVY / HANS LUCAS / AFP)