Les réservistes, des militaires comme les autres

Citoyens ordinaires et militaires dès qu'ils le peuvent, ce sont les réservistes. Il est difficile pour l'armée de faire sans eux : ils sont 85 000 en France, comme par exemple Rachel, qu'une équipe de France 3 a rencontrée.

France 3

Agent d'accueil à l'université dans le civil, Rachel était au stade du Roudourou à Guingamp (Côtes-d'Armor) en uniforme mercredi 11 octobre. Sa mission : sécuriser le match de l'équipe de France de football contre l'Islande avec la réserve opérationnelle de la gendarmerie. Un choix qui remonte à l'enfance. "Quand j'étais petite, je jouais aux gendarmes et aux voleurs dans la cour, et ça me plaisait pas mal. J'étais plutôt le gendarme, j'arrêtais les voleurs. Je pense que ça vient de là aussi", explique-t-elle en riant.

50 jours par an

Rachel consacre chaque année 50 jours à la gendarmerie. La loi impose à son employeur de la libérer cinq jours par an, mais elle préfère les prendre sur ses vacances scolaires et les week-ends. Elle a 15 années d'expérience dans la réserve, mais à chaque fois qu'elle revêt l'uniforme, c'est une autre facette de sa personnalité qui se dévoile. "Je suis plus vigilante, plus carrée, plus attentive à tout. Dans le civil, on est plus cool", ajoute-t-elle. La prochaine mission de Rachel, ce sera à la fin du mois : elle renforcera la brigade pendant les vacances de la Toussaint.

Le JT
Les autres sujets du JT
Réserviste
Réserviste (France 3)