"Gilets jaunes" : un samedi 8 décembre à haut risque pour le gouvernement

L'exécutif fait toujours face à la mobilisation des "gilets jaunes", qui se réuniront samedi 8 décembre. Notre journaliste politique Jeff Wittenberg fait le point sur cette situation explosive pour le maintien de l'ordre.

Voir la vidéo
France 2

La mobilisation des "gilets jaunes" continue et une nouvelle grande manifestation nationale doit avoir lieu samedi 8 décembre. Dans quel état d'esprit se trouve l'exécutif ce matin ? "C'est vraiment une ambiance de veillée d'armes qui règne, aussi bien à l'Élysée qu'à Matignon. Parce qu'on le sait, les Français sont sévères aujourd'hui avec leurs dirigeants sur la gestion de cette crise des "gilets jaunes", mais ils attendent dans le même temps la plus grande fermeté face au risque pour l'ordre républicain ce week-end. Les concessions n'iront pas plus loin pour l'instant", explique notre journaliste Jeff Wittenberg qui indique que "ce qui compte aujourd'hui c'est que cette journée de samedi se passe le moins mal possible".

Situation inflammable

Pour l'exécutif, le sujet est donc le maintien de l'ordre. "C'est aussi la raison pour laquelle le président de la République a décidé de ne s'exprimer que la semaine prochaine. La situation est aussi explosive, si inflammable, et surtout si concentrée sur sa personne, qu'une prise de parole d'Emmanuel Macron, quoi qu'il dise, risque d'être mal interprétée", indique Jefff Wittenberg.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République, Emmanuel Macron, et le Premier ministre Edouard Philippe, lors des cérémonies de commémoration du 11-Novembre, le 11 novembre 2018 à Paris. 
Le président de la République, Emmanuel Macron, et le Premier ministre Edouard Philippe, lors des cérémonies de commémoration du 11-Novembre, le 11 novembre 2018 à Paris.  (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP)