Emmanuel Macron affirme son leadership

Vendredi 14 juillet, au lendemain du recadrage du chef d'état-major des armées par Emmanuel macron, Maryse Burgot est en direct du palais de l’Élysée pour décrypter la situation.

FRANCE 2

Avec ce recadrage public au ton glacial, Emmanuel macron scénarise son autorité. "Il communique sur le fait qu’il ne laissera pourrir aucune situation. François Hollande, par exemple, aurait sans doute été plus rond, après les critiques formulées par le chef d'état-major des armées. Emmanuel Macron lui choisit d’aller directement au clash", relate Maryse Burgot.

Le chef d'état-major des armées peut rester à son poste

La journaliste de France 2 ajoute : "Emmanuel Macron applique la règle qu’il a édictée pour ses ministres. Oui aux suggestions, oui aux critiques, mais seulement en interne jamais en public, d’où ce recadrage. Ce chef d'état-major des armées est atteint par la limite d’âge. Il avait accepté à la demande d’Emmanuel Macron d’être prolongé d’un an. Jeudi 13 juillet, la question de sa démission était sur toutes les lèvres. Mais vendredi 14 juillet, le Premier ministre Édouard Philippe a fait savoir que s’il le souhaite il peut rester à son poste » conclut Maryse Burgot

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron passe en revue les troupes de l\'Armée sur les Champs-Elysées, le 14 juillet 2017.
Emmanuel Macron passe en revue les troupes de l'Armée sur les Champs-Elysées, le 14 juillet 2017. (ALAIN JOCARD / AFP)