Budget de l’armée : hausse de l’investissement dans les drones tueurs

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Budget de l’armée : hausse de l’investissement dans les drones tueurs
Budget de l’armée : hausse de l’investissement dans les drones tueurs Budget de l’armée : hausse de l’investissement dans les drones tueurs (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - D.Olliéric, M.De Chalvron, S.Perez, S.Guibout, A.Plu
France Télévisions
France 2
L’examen de la nouvelle loi de programmation militaire 2024/2030 a commencé lundi 22 mai. Elle prévoit un investissement de 413 milliards d’euros. Les investissements dans les drones devraient doubler, notamment les drones tueurs, qui ne semblent plus poser de problèmes éthiques.

Aujourd’hui, l’utilisation des robots-tueurs n’est plus tabou. La France développe toutes sortes de drones, y compris des drones kamikazes. Ce sont des armes volantes au cœur de la stratégie française. L’armée souhaite en avoir plusieurs milliers d’ici 2030. “Les 5 milliards, c’est en réponse à un retard chronique qu’ont pris les Français sur le sujet, ils n’ont pas cru aux drones pendant longtemps”, souligne Guillaume Ancel, ancien officier de l’armée française. Le drone maintient une pression permanente sur l’ennemi. Il tue et évite d’exposer les soldats. 

Premières bombes sur les drones français en 2019 

En 2019, la doctrine change pour la France. Les premières bombes sont ajoutées sur les ailes des drones, et utilisées, pour la première fois pour une opération anti-terroriste au Mali. Mais les tirs sont toujours guidés depuis la zone militaire où la France est engagée. Le drone est une arme fragile qui se perd facilement sur le champ de bataille. La France veut développer des engins de petites tailles, bien moins chers que des missiles. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.