Attentats de Londres : une deuxième arrestation

La police a interpellé un deuxième suspect ce dimanche 17 septembre dans l'affaire de l'attentat qui a ciblé une rame du métro de Londres vendredi et fait 30 blessés.

France 2

"Mains en l'air" : c'est en hurlant cet ordre que les unités d'élite de la police britannique investissent cette maison hier dans le sud de Londres. La cache d'un dangereux terroriste ? A priori non. C'est la demeure d'un couple de retraités exemplaires. Ronald Jones, 88 ans, et son épouse Pénélope, 71 ans, ont accueilli toute leur vie des centaines de jeunes dans leur foyer d'accueil. Ils ont même été décorés par la reine en 2010 pour leur dévouement, après avoir hébergé notamment de jeunes réfugiés.

Auditions en cours

Dans le quartier, les voisins sont stupéfaits. Les enquêteurs pensent qu'ils ont pu accueillir, de bonne foi, soit le jeune homme de 18 ans arrêté hier dans le port de Douvres, soit un autre homme de 21 ans également arrêté la nuit dernière. Leurs auditions sont en cours, mais les policiers s'orientent vers la piste d'un réseau qui aurait préparé la bombe artisanale posée dans le métro.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des véhicules de police près de la station de métro Parsons Green à Londres (Royaume-Uni), le 15 septembre 2017.
Des véhicules de police près de la station de métro Parsons Green à Londres (Royaume-Uni), le 15 septembre 2017. (KEVIN COOMBS / REUTERS)