Armée : le témoignage choc d’un pilote ayant été éjecté à 350 km/h de son avion

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Armée : le témoignage choc d’un pilote ayant été éjecté à 350 km/h de son avion
France 2
Article rédigé par
D.Ollieric, S.Thiébaud, A.Canestraro - France 2
France Télévisions

Le commandant Alexandre est un miraculé. Lors d’un vol en Afghanistan, son avion a eu un problème technique. Le pilote de chasse a été éjecté à 350 km/h mais a survécu. Il raconte cette incroyable histoire dans le 20 heures de France 2, jeudi 8 juillet.

Cela avait commencé comme une journée habituelle pour le commandant Alexandre, pilote de chasse du Mirage 2000. Il avait fait ses derniers réglages avant de monter à bord du véhicule pour survoler l’Afghanistan. Mais en plein vol, une panne a eu lieu. "Le moteur s’arrête d’un coup. On sent une grosse explosion qui secoue toute la cellule et d’un coup, on est comme projeté en avant", raconte-t-il. L’avion a alors perdu de la vitesse, la plupart des voyants étaient allumés. Après une petite minute, le commandant Alexandre a pris une décision importante : celle de s’éjecter du véhicule.

"Une vision un peu surréaliste"

Pour s’éjecter, le pilote a eu à tirer sur une poignée. Il confie avoir eu l’impression d’un colosse qui l’attrape par les épaules et le tire d’un coup sec. "C’est une vision un peu surréaliste à ce moment-là parce que je n’ai jamais vu mon avion en vol de l’extérieur", explique-t-il. Le commandant Alexandre a atterri violemment par terre mais s’en est sorti miraculeusement. Un hélicoptère est ensuite venu le secourir. Avec son navigateur, également présent lors du crash, ils ont finalement décidé d'effectuer d’autres vols, notamment en Libye.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.