Armée : des drones pour protéger les forces spéciales

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Armée : des drones pour protéger les forces spéciales
France 2
Article rédigé par
Y. Relat, A. Zouioueche, M. Peret - France 2
France Télévisions

Les drones sont devenus un instrument indispensable pour le renseignement militaire, mais pas seulement. Ils pourraient, à terme, protéger les soldats, voire évacuer les blessés des théâtres de guerre. 

Une quinzaine de drones, capables de voler de façon coordonnée pour épouser les moindres mouvements de deux soldats, et les protéger : ce ballet aérien, également baptisé essaim de drones, n'est pour l'heure qu'une simulation. Mais cette escadrille de poche, capable de se déployer en quelques secondes au moindre danger, pourrait bel et bien devenir, dans quelques années, le nouvel ange-gardien de nos unités d'élite en terrain hostile

Toutes les puissances militaires s'intéressent à ces essaims de drones

"Un convoi qui se déplacerait dans une zone hostile peut très bien avoir des drones qui le précédent pour lui montrer le chemin, lui indiquer les dangers", explique Jean-Dominique Lauwereins, président fondateur de Dronisos. Depuis quelques mois, toutes les puissances militaires s'intéressent à ces essaims de drones ; des objets volants coordonnés, mais souvent trop petits pour être repérés par les radars, ou interceptés par des armes conventionnelles. lls obligent donc les armées à se réinventer. Certains imaginent également ces drones en grand, pour sauver des vies humaines. Un appareil israélien est ainsi capable d'évacuer des soldats blessés sur un champ de bataille. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.