Viticulture : la Belgique veut concurrencer la France

La production de vins belges est en plein développement. Le réchauffement climatique semble avoir ouvert de nouveaux horizons pour le plat pays.

FRANCE 2

À quelques kilomètres de la frontière française, un terrain garni de vignes est devenu une vitrine pour la viticulture belge. Hubert Ewbank, le propriétaire, a transformé ces terres céréalières il y a quinze ans, pour y planter une quinzaine d'hectares de chardonnay, avec l'idée de produire un vin blanc pétillant comme en Champagne. "On dit qu'on est dans le même climat que la Champagne il y a trente, quarante ans", assure-t-il.

Plus d'un million de bouteilles par an

Dans la salle de dégustation, les médailles ont envahi les murs. La bulle belge est même devenue championne du monde, lors de grands concours internationaux. "Être reconnu premier devant 226 champagnes et 700 mousseux, c'était inespéré", confie Hubert Ewbank. Le vin belge a désormais le vent en poupe et s'immisce tout doucement dans les bars de Bruxelles. La Belgique vient de dépasser le million de bouteilles annuel, un chiffre en constante progression.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Belgique entend concurrencer la France sur le terrain viticole. Le réchauffement climatique semble avoir ouvert de nouveaux horizons pour le plat pays.
La Belgique entend concurrencer la France sur le terrain viticole. Le réchauffement climatique semble avoir ouvert de nouveaux horizons pour le plat pays. (FRANCE 2)