Envoyé spécial, France 2

VIDEO. "Mes ruches sont pleines de pesticides, mes abeilles crèvent !" : la détresse des apiculteurs

Dans les Côtes-d'Armor, à la sortie de l'hiver, François a retrouvé ses ruches décimées : 80% de ses abeilles sont mortes. Avec Sven, un autre apiculteur dans le même cas, il s'est confié à "Envoyé spécial". 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Imaginez les rayons des supermarchés sans miel, et un monde où il ne serait plus qu'un doux souvenir... En France, sa production a été divisée par trois en vingt ans. En cause, la surmortalité des abeilles, qui n'avait jamais atteint un tel niveau. Dans l'Hexagone, 30% des colonies ont péri. Une catastrophe pour les 46 000 apiculteurs français qui, tous, désignent un même coupable : une agriculture dépendante des pesticides. 

Dans les Côtes-d'Armor, François a retrouvé ses ruches décimées à la sortie de l'hiver : 80% de ses abeilles sont mortes. Avec Sven, un autre apiculteur dans la même situation, il s'est confié à "Envoyé spécial". Sven s'est fait connaître pour son coup de colère sur les réseaux sociaux. Une vidéo datant du printemps 2018, où il montre les cadavres d'abeilles agglutinés sur les cadres pleins de miel d'une ruche "qui était en pleine forme", "il n'y avait pas de maladies". 

"Les bourdons, les abeilles sauvages... tout est en train de crever, à cause de votre merde !"

"On trouve ça bucolique, les petites abeilles... et tout ça, c'est en train de crever ! Faites quelque chose ! explosait l'apiculteur. Mes ruches sont pleines de pesticides, les abeilles crèvent. Il n'y a pas que celles-ci, il y a toutes les autres. Les bourdons, les abeilles sauvages... tout est en train de crever, à cause de votre merde !"

Cet appel au secours est resté sans réponse. L'Etat a bien débloqué 3 millions d'euros en guise de soutien, mais aucune enquête toxicologique n'a été menée sur ces ruchers. Alors Sven et François, avec une vingtaine d'autres apiculteurs, ont décidé de s'en charger eux-mêmes. A la recherche d'indices qui montreraient une intoxication, ils font analyser par des laboratoires indépendants des échantillons des différents pollens récoltés par les abeilles. L'expérience va durer deux ans.

Extrait de "Un monde sans abeilles", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 6 juin 2019.

\"Mes ruches sont pleines de pesticides, mes abeilles crèvent !\" : la détresse des apiculteurs
"Mes ruches sont pleines de pesticides, mes abeilles crèvent !" : la détresse des apiculteurs (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)