13h15, France 2

Video. Comment un agriculteur bio avec 600 euros de retraite arrive à mettre un tout petit peu de beurre dans ses épinards

Frédéric Lamour a le droit de continuer à avoir une "petite production" pour compléter sa pension. Les autorités étant, selon lui, "tellement conscientes" du bas niveau des retraites d’un agriculteur… Extrait du magazine "13h15 le samedi" du 29 juin 2019.

Avec sa belle-sœur Léna, Johan a repris l’exploitation de légumes de son père Frédéric Lamour qui fait du bio en Bourgogne depuis quarante ans. Ce jour-là, ils vendent leur production sur le marché de Toucy, une commune de 2 400 habitants dans le département de l’Yonne, à une demi-heure d'Auxerre.

"Cela a été dur toute la semaine, et là, c’est un peu la récompense. On présente nos beaux légumes en les mettant en valeur", se réjouit la jeune femme en train de monter son étal particulièrement appétissant. Celui qui a montré la voie profite encore du stand de son fils, adopté avec son frère quand ils avaient huit ans, pour y vendre les asperges qu’il cultive.

"Une parcelle assez limitée"

C’est un tout petit peu de beurre dans ses épinards pour compléter une retraite de 600 euros : "Les autorités sont tellement conscientes que la retraite est faible qu’elles permettent à un agriculteur de garder une parcelle assez limitée pour avoir une petite production qui viendra en complément", explique-t-il au magazine "13h15 le samedi" (replay).

"Ça va tant qu’on est valide, parce qu’une fois dans le fauteuil roulant, on ne fera plus pousser d’asperges", précise-t-il. Et même s’il est à la retraite, Frédéric jette toujours un œil sur son ancien stand que sa succession finit d’installer avant l'arrivée des clients habitués : "Il manquerait peut-être une lumière parce que les salades sont un peu dans le sombre…"

13H15 / FRANCE 2
13H15 / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 13H15 / FRANCE 2)