L'Angle éco, France 2

VIDEO. Chine, la vache à lait des Normands

Expédier du lait à Perpignan coûte plus cher que de l’envoyer à Shanghai ! Alors, les éleveurs du Cotentin ont fait entrer la mondialisation dans leurs étables. Un reportage de "L'Angle éco".

Voir la vidéo

Fin 2017, pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, les Français ont subi une pénurie de beurre dans les rayons de leurs magasins. C'est l'un des impacts de la mondialisation auxquels le magazine  "L’Angle éco" (Facebook, Twitter, #Langleco) s'est intéressé.

Cette crise du beurre est due à la forte demande des consommateurs chinois pour le lait entier… Responsables aussi, les éleveurs français qui préfèrent vendre cher à l’étranger le produit de leur traite, plutôt que de l’écouler à bas prix dans les grandes surfaces du pays.

La mondialisation est entrée dans les étables

Les Chinois achètent leur lait 500 euros les mille litres, soit 43% de plus que la grande distribution française. Les paysans normands ont donc vite fait leurs calculs. Et ce ne sont pas les coûts de transport qui les découragent...

Expédier du lait d’un bout à l’autre de la France coûte en effet plus cher que de l’envoyer à Shanghai ! Et depuis que la mondialisation s'est invitée dans nos campagnes, les éleveurs boivent du petit lait…

"Chine, la vache à lait des Normands", un reportage diffusé dans le magazine "L’Angle éco" diffusé le 11 janvier 2018.

L\'ANGLE ECO / FRANCE 2
L'ANGLE ECO / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / L'ANGLE ECO / FRANCE 2)