Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Brexit : "Il est hors de question qu'un no deal" fasse disparaître "la pêche française", juge Didier Guillaume

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le ministre de l'Agriculture redoute sur franceinfo vendredi qu'une interdiction des eaux territoriales britanniques pénalise les pêcheurs français. 

Le Royaume-Uni est en pleine crise politique depuis que Theresa May a signé un accord sur le Brexit avec l'Union européenne. S'il n'aboutit pas, fin mars, à la date butoir fixée par l'Europe, "il y aurait un certain nombre de conséquences, et plus pour les pêcheurs que pour les agriculteurs", selon Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture, vendredi 16 novembre sur franceinfo.    

"Les pêcheurs français pêchent dans les eaux territoriales britanniques. S'il n'y avait pas d'accord et s'il devait y avoir interdiction, ce serait une catastrophe pour la pêche française, a déclaré le ministre. Donc, aujourd'hui dans la négociation de la France avec l'Union européenne, c'est de dire que la pêche n'est pas une variable d'ajustement." Selon Didier Guillaume, la pêche doit être prise en compte : "Il est hors de question qu'un Brexit dur, qu'un 'no deal', ait comme conséquence que la pêche française disparaisse de la surface." La France se bat de toutes ses forces pour éviter ce risque, a-t-il ajouté.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.