Urbanisation : comment rendre les terres à la nature ?

Nicolas Hulot dévoilera mercredi 4 juillet son plan sur la biodiversité. Parmi ses mesures phares, le principe de zéro artificialisation nette.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Près de 800 mètres de long pour un bâtiment de près de 175 000 mètres carrés, soit l'équivalent de 25 terrains de football. Le plus gros entrepôt de France destiné à l'approvisionnement de meubles vendus sur internet est en pleine construction à Tournan-en-Brie (Seine-et-Marne). Pour cela, il a fallu grignoter 10 hectares de prairie à la ferme voisine. Une terre définitivement perdue, selon France Nature environnement : "On a l'exemple même de l'artificialisation des sols : un méga-entrepôt, construit sur d'anciennes terres agricoles", constate Solène Demonet.

L'équivalent d'un département comme la Seine-et-Marne a disparu 

Ces dix dernières années, 590 000 hectares de terres agricoles et d'espaces naturels ont disparu ; l'équivalent d'un département comme la Seine-et-Marne. 30% pour les entrepôts, les entreprises et les commerces, 30% pour les transports, et 40% pour l'habitat. Résultat, une perte écologique, pour de nombreux militants. "Il y a une vraie richesse, une vraie biodiversité, qui fait que les sols sont capables d'absorber de l'eau par exemple, de stocker du carbone, et quand on les imperméabilise avec du béton, on met fin à toute cette vie microbienne qui est pourtant essentielle pour nous", avertit Solène Demonet. Mais le maire a fait son choix sur des critères économiques : 450 emplois à terme, localisés sur la commune, en plus des recettes fiscales. En France, les terres artificielles ou bétonnées ont atteint près de 10% de notre territoire. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Paysage de terres agricoles dans le Val d\'Amour dans le Jura, en octobre 2017.
Paysage de terres agricoles dans le Val d'Amour dans le Jura, en octobre 2017. (MAXPPP)