Tarn : plus de 7 000 arbres fruitiers arrachés sur trois hectares, une enquête est ouverte

La parcelle concernée par la dégradation est "en déconversion", c'est-à-dire qu'elle était en bio et revient en culture conventionnelle, rapporte France Bleu Occitanie.
Article rédigé par France Info, avec France Bleu
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Des dégradations au domaine de Fontorbe à Lavaur dans le Tarn. (Des dégradations au domaine de Fontorbe à Lavaur dans le Tarn)

Plus de 7 000 arbres fruitiers, dont des greffons de pommiers, ont été arrachés sur trois hectares dans le Tarn dans la nuit de jeudi à ce vendredi, rapporte France Bleu Occitanie.

La dégradation a eu lieu sur le domaine des Vergers de Fontorbe, à Lavaur. Le directeur du domaine, Lucas Crosnier, a porté plainte. Les gendarmes du Tarn ont constaté les dégâts ce vendredi matin. Dans un mail, le Préfet du Tarn "condamne fermement" un acte qui, assure-t-il "met à mal cette exploitation agricole." Une enquête est  ouverte. 

Une parcelle en "déconversion"

Le directeur du domaine raconte avoir "constaté que nos vergers pommiers tout juste surgreffés étaient dégradés". Il ajoute : "On fait les comptes et on espère que cela ne détruise pas les porte-greffes. Le renouvellement d'un verger c'est 3-4% par an et beaucoup d'investissements". Pour le directeur du domaine, c'est "la bêtise humaine. Certains de mes salariés ont vu 100% de leur travail arraché des trois derniers mois", regrette-t-il. Il espère que "la gendarmerie trouvera ces gens-là car ils doivent être mis devant leurs responsabilités".

Lucas Crosnier explique que la parcelle concernée par la dégradation est "en déconversion", c'est-à-dire que certaines parcelles bio reviennent en culture conventionnelle. France Bleu précise par ailleurs que le 1er juillet, l'association Vaurais Nature Environnement (VNE) avait organisé une marche citoyenne car les opposants avaient appris cette déconversion. Pour le directeur du domaine, un lien entre ces informations n'est pas à exclure : "On doit se battre contre des idéologies et un activisme physique", dit il. 

Des tensions entre les riverains et le directeur du domaine

Le domaine de Fontorbe emploie 100 personnes. Lucas Crosnier précise que personne n'est au chômage technique. Son domaine exploite 325 hectares de vergers sur les communes de Lavaur, Ambres et Giroussens dans le département du Tarn, c'est donc environ 1% du domaine qui a été touché.

A noter que les tensions entre les riverains et le directeur du domaine ne sont pas nouvelles. Au printemps 2022, Lucas Crosnier avait été placé en garde à vue pour avoir utilisé des pesticides malgré une vigilance orange vent violent sur le département du Tarn. Autre fait marquant, en avril dernier, le tribunal judiciaire de Castres avait déclaré nulles les assignations du directeur du domaine, qui avait porté plainte pour dénigrement après la diffusion d'un documentaire intitulé "Agro-industrie, quand la pomme nous empoisonne la vie". VNE avait alors parlé "d'une victoire".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.