Sécheresse : les fruits et légumes menacés en Espagne

Dans le sud-est de l'Espagne, la sécheresse inquiète de nombreux producteurs de fruits et de légumes qui commencent à être en grande difficulté.

FRANCE 2

On appelle cette région "le potager de l'Europe". Au sud-est de l'Espagne, le climat est idéal pour cultiver fruits et légumes : du soleil de la lumière, mais un élément manquant, l'eau. Après trois ans de sécheresse, les agriculteurs s'inquiètent pour leur avenir. Pour Nicolas Riquelme, la récolte s'annonce très mauvaise : les fruits sains de ses arbres sont rares et trop petits, il les vendra 70% du prix habituel. À cause de la sécheresse, les autorités ont coupé les vannes, l'agriculteur reçoit moitié moins d'eau que l'an dernier. L'eau est aujourd'hui une ressource rare et chère. Pour sauver sa récolte, il a dû sacrifier un tiers de ses arbres qui ne reçoivent plus d'eau et ne feront plus jamais de fruits.

S'adapter à contrecœur

De l'eau de mer désalinisée est fournie en abondance près de la côte, mais son prix est dissuasif. Depuis 40 ans, les agriculteurs du sud-est comptent sur le fleuve Tage, une source coupée par le gouvernement. La situation conduira-t-elle les agriculteurs à remettre en cause leur modèle ? Certains se sont adaptés à contrecœur. Le premier producteur d'artichauts a délocalisé un tiers de sa production dans d'autres régions du pays, moins frappées par la sécheresse. Cinquante employés ont été licenciés sur le site historique pour embaucher sur les autres lieux de production.


Le JT
Les autres sujets du JT
En Espagne, le fleuve Tage souffre d\'une immense sécheresse. Certains habitants pointent, outre le réchauffement climatique la décision prise il y a 40 ans de dévier ses eaux pour irriguer d\'autres régions.
En Espagne, le fleuve Tage souffre d'une immense sécheresse. Certains habitants pointent, outre le réchauffement climatique la décision prise il y a 40 ans de dévier ses eaux pour irriguer d'autres régions. (France 2)