Plats préparés à base de bœuf : la quantité de viande peut varier du simple au double, d'après une enquête

Ce sont les raviolis qui contiennent le moins de viande de bœuf, avec seulement 11,1% en moyenne, contre 19,7% pour le hachis parmentier.

Illustration d\'une barquette de lasagnes.
Illustration d'une barquette de lasagnes. (JEAN-FRANÇOIS FREY / MAXPPP)

La quantité de viande dans les plats à base de bœuf varie du simple au double selon les plats préparés, d'après une enquête publiée jeudi 29 novembre par l'association Consommation Logement Cadre de Vie (CLCV).

Les étiquettes de plus 150 plats à base de bœuf ont été passées au crible par l'association nationale de défense des consommateurs et usagers : des lasagnes, des raviolis, des hachis parmentier, des cannellonis, des moussakas et des pâtes à base de viande.

Peu de viande dans les raviolis

Première constatation, ce sont les raviolis qui contiennent le moins de viande de bœuf avec 11,1% en moyenne. "Les raviolis dont le prix au kilo est élevé peuvent avoir très peu de viande et certains qui ne sont pas forcément chers peuvent avoir un taux de viande plus élevé", a résumé sur franceinfo François Carlier, le délégué général de l'association. C'est dans les hachis parmentier qu'on en trouve le plus, 19,7%, soit presque deux fois plus.

Dans une même catégorie de produit, c’est aussi le grand écart : près de 60% des raviolis étudiés ont moins de 8% de viande et seulement un peu plus d’un tiers en ont plus de 15%. Il existe parfois des quantités de viande allant parfois du simple au quintuple pour un même type de produit. "C'est la loterie entre ce que l'on paye et ce que l'on a dans l'assiette en terme de matière noble qui est la viande", a résumé le représentant de la CLCV. 

Dans plusieurs références de lasagnes, de raviolis et autres pâtes, l'association a observé des teneurs minimales de viandes de bœuf à 4 ou 5%. À noter qu'en dessous d'un seuil de 8%, les marques ne sont pas obligées de préciser l'origine de la viande.

Encore moins de viande dans le bio

De manière générale, le prix ne garantit pas la générosité en viande de bœuf. Dans les produits bios, les résultats ne sont pas meilleurs, bien au contraire. Les raviolis bio en conserve, deux fois plus chers, contiennent entre 4% et 7% de viande de bœuf, contre plus de 9% pour les boîtes de raviolis classiques.

Par ailleurs, il est difficile d'échapper aux additifs, arômes ou autres sucres ajoutés dans les plats à base de viande de bœuf. 70% contiennent du sucre ajouté et 75% des arômes. Presque 9 produits sur 10 étudiés contiennent des agents texturants comme des épaississants, des gélifiants et des émulsifiants.

Le délégué général de la CLCV demande également plus de clarté et de transparence sur les étiquettes, avec l'apparition d'un nutriscore qui résumerait de manière claire les valeurs nutritionnelles et diététiques du produit. D'après l'étude, deux tiers des raviolis ont un nutriscore B, le tiers restant étant noté C. "Si le nutriscore était affiché de manière obligatoire, les gens pourraient faire leur choix de manière pleinement avisé", conclut François Carlier.