Pesticides : une utilisation repartie à la hausse

L'agence de sécurité sanitaire vient d'interdire l'utilisation du métam-sodium. Mais l'utilisation des pesticides est repartie à la hausse en France.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Avant de quitter le ministère de l'Environnement, Nicolas Hulot avait égrainé les raisons de sa démission et l'utilisation de pesticides en faisait partie. Depuis neuf ans, les plans de réduction de l'usage des phytosanitaires ont échoué. Après une légère diminution en 2015, les chiffres en millions de doses sont repartis légèrement à la hausse en 2017. Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, a réitéré l'engagement de faire baisser l'usage des produits chimiques : "aujourd'hui, la transition vers l'agroécologie est en marche, elle est partie, elle est irréversible et c'est ce qui permettra de baisser le poids des pesticides dans les cultures françaises", a-t-il indiqué.

Diminuer les pesticides de moitié d'ici 2025

L'objectif du gouvernement est de diminuer l'utilisation des phytosanitaires de 25% d'ici 2020 et de 50% d'ici 2025. Des délais difficiles à tenir selon la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles). Le point positif : les produits les plus toxiques devraient être écartés en premier et l'utilisation des cancérogènes avérés est en baisse de 6%. Cependant, les cancérogènes simplement supposés connaissent une hausse symétrique de 6%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rayon de pesticides, dans un magasin, à Angoulême (Charente), le 19 octobre 2016.
Un rayon de pesticides, dans un magasin, à Angoulême (Charente), le 19 octobre 2016. (BURGER / PHANIE / AFP)