Ostréiculture : les ventes d’huîtres sont en chute libre

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Les ostréiculteurs sont très inquiets. Ils sont victimes de la méfiance des consommateurs après les intoxications au moment des fêtes de fin d'année. Les Français n'achètent plus d'huîtres, y compris celles d'Oléron qui pourtant n'ont pas été concernées.
Ostréiculture : les ventes d’huîtres sont en chute libre Les ostréiculteurs sont très inquiets. Ils sont victimes de la méfiance des consommateurs après les intoxications au moment des fêtes de fin d'année. Les Français n'achètent plus d'huîtres, y compris celles d'Oléron qui pourtant n'ont pas été concernées. (France 2)
Article rédigé par France 2 - A. Brignoli, A. Morel. J. Russeil
France Télévisions
France 2
Les ostréiculteurs sont très inquiets. Ils sont victimes de la méfiance des consommateurs après les intoxications au moment des fêtes de fin d'année. Les Français n'achètent plus d'huîtres, y compris celles d'Oléron qui pourtant n'ont pas été concernées.

Vendredi 15 mars, sur le marché de Royan (Charente-Maritime), les consommateurs se détournent des huîtres. Certains gardent en tête les nombreux cas de gastro-entérites durant les fêtes de fin d’année. Les ostréiculteurs constatent cette défiance, à leurs dépens. Les ventes de deux d’entre eux ont baissé d’environ 40% depuis janvier. "Des clients s’inquiètent de la qualité des huîtres sur l’ensemble du bassin", regrette un ostréiculteur.

50% de baisse de vente d’huîtres dans le bassin Marennes-Oléron

Pourtant, en Charente-Maritime, la vente d’huîtres n’a jamais été interdite. Le département a été relativement épargné par les cas de norovirus. Un autre ostréiculteur a également constaté que ses ventes étaient en chute libre. De 900 colis à l’export, il est passé à 550 environ. "C’est dramatique puisque aujourd'hui, on voit bien que la baisse des ventes entraîne du surstock qui entraîne un effondrement des prix. On ne pourra pas payer nos factures", explique-t-il. L’ensemble des ostréiculteurs du bassin Marennes-Oléron estime à 50% la baisse de leur vente depuis janvier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.