Nouvelle politique agricole commune : "On est sur la continuité de ce qu'on a connu depuis 1993"

Benoît Biteau, député européen écologiste, était l'invité du journal de 23 Heures de franceinfo, dimanche 25 octobre. Il a vivement contesté la nouvelle politique agricole (PAC) commune votée par le Parlement européen.

franceinfo

Une nouvelle politique agricole commune (PAC) doit entrer en vigueur en 2023. Benoît Biteau, député écologiste au Parlement européen, la décrit comme un désastre social et écologique. "On avait besoin de changer de PAC pour relever les défis du climat et de la biodiversité. Ce qu'il se passe avec la PAC qui a été validée, c'est qu'on est sur la continuité de ce qu'on a connu depuis 1993", juge-t-il sur le plateau du journal de 23 Heures de franceinfo, dimanche 25 octobre.

"La FNSEA continue de faire le jeu de ceux qui profitent de cette PAC"

La nouvelle PAC prévoit la mise en place d'éco-régimes, des aides directes qui seront attribués aux exploitants qui se tourneront vers le bio. La FNSEA, syndicat agricole français, n'est pas forcément pour ce verdissement de la politique agricole commune. "La FNSEA, qui est un syndicat de patrons, continue de faire le jeu de ceux qui profitent de cette PAC, c'est-à-dire ceux qui vendent des pesticides et des semences", estime le député européen.

Le JT
Les autres sujets du JT
Benoît Biteau, député européen écologiste, était l\'invité du journal de 23 Heures de franceinfo, dimanche 25 octobre. Il a vivement contesté la nouvelle politique agricole (PAC) commune votée par le Parlement européen.
Benoît Biteau, député européen écologiste, était l'invité du journal de 23 Heures de franceinfo, dimanche 25 octobre. Il a vivement contesté la nouvelle politique agricole (PAC) commune votée par le Parlement européen. (FRANCEINFO)