Lubrizol signe un accord d'indemnisation

À Rouen (Seine-Maritime), le Premier ministre est revenu sur le lieu du violent incendie de l'usine. Les causes ne sont toujours pas connues, mais deux conventions d'indemnisation ont été signées.

Deux conventions ont été signées à Lubrizol, après la visite du Premier ministre à Rouen (Seine-Maritime). "Elles ont été signées pour répondre à l'ensemble des acteurs impactés par cet incendie", détaille la journaliste de franceinfo Sophie Gautier. Édouard Philipe avait en effet promis une indemnisation complète et rapide. "Lubrizol s'est engagé vis-à-vis des agriculteurs, vis-à-vis des commerçants, à indemniser au fur et à mesure que le préjudice établi pourrait être démontré et même invoqué pour l'ensemble des acteurs", a rappelé le Premier ministre en marge de son déplacement.

Enquête de santé à venir

Les agriculteurs attendent cela justement, 3 000 d'entre eux sont concernés. Ils estiment leurs pertes entre 5 et 6 millions d'euros. "Les commerçants rouennais ont perdu en un mois près de 30 % de leur chiffre d'affaires", indique Sophie Gautier. L'État a aussi annoncé l'ouverture d'une enquête de santé. "Elle sera menée auprès de la population qui vit autour de ce panache de fumée (…) En tout, 215 communes sont concernées (…) l'enquête devra mesurer un certain nombre de nuisances : les symptômes ressentis, l'impact sur la qualité de vie et les conséquences psycho-sociales." Depuis, de nombreux habitants se plaignent de symptômes persistants comme des nausées et des maux de tête.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime), le 27 septembre 2019
L'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime), le 27 septembre 2019 (LOU BENOIST/AFP)