La grève à la SNCF impacte le secteur agricole

La grève à la SNCF a de sérieuses conséquences sur l'activité des céréaliers.

France 3

La Beauce est le plus important bassin céréalier de France. C'est dans ces silos que sont stockés des milliers de tonnes de blé, d'orge, de maïs et chaque jour, il faut livrer les meuneries, mais aussi expédier les céréales vers Rouen ou Le Havre pour l'exportation. Mais avec la grève de la SNCF, 70% des trains de fret ne circulent pas.

Des milliers de camions sur les routes

Il faut donc se reporter sur la route et pour chaque train il faut trouver 40 camions. Mobiliser des centaines de camions dans l'urgence, cela représente un surcoût de 10 euros pour du blé qui se négocie 140 euros la tonne. C'est un handicap pour la filière française. Du côté des transporteurs routiers, c'est la surchauffe. Dans cette petite entreprise, douze camions sont déjà sur la route. Si le mouvement de grève se poursuit, ce sont des milliers de camions supplémentaires qui seront sur les routes. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des champs de céréales dans l\'Indre, en octobre 2007.
Des champs de céréales dans l'Indre, en octobre 2007. (JEAN-FRAN?OIS SOUCHARD / BIOSPHOTO)