Incendie de Rouen : des agriculteurs impactés à 250 km de l'incendie

Quatre jours après l'incendie de l'usine Seveso de Rouen (Seine-Maritime), des interdictions de récolte impactent des agriculteurs à plus de 200 km de la ville.

France 2

L'incendie d'une usine classée Seveso à Rouen (Seine-Maritime), jeudi 26 septembre, n'a pas eu de conséquences que sur les proches habitants. Ainsi, et sur plusieurs dizaines de kilomètres, des agriculteurs sont priés de ne pas récolter et vendre leurs productions en raison des retombées de suie. Lundi, le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, a promis des indemnisations. En tout, une centaine de communes sur cinq départements sont touchées par ces restrictions.

Une perte de 3 400 euros

Au Nouvion-en-Thiérache, dans l'Aisne, un producteur de lait aurait voulu éviter de jeter toute sa production, quelque 8 500 litres de lait. "Ça représente deux jours de traite, ça représente 3 400 euros", indique Jean-Christophe Grandin le cœur serré, pendant que le lait se déverse. Pour nourrir les 400 vaches, le couple cultive du maïs. Et bien que l'exploitation se trouve à 250 km de Rouen, des traces de suie sont retrouvées sur les feuilles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un épi de maïs noirci, dans un champ à Saint-Martin-du-Vivier, près de Rouen, le 30 septembre 2019.
Un épi de maïs noirci, dans un champ à Saint-Martin-du-Vivier, près de Rouen, le 30 septembre 2019. (LOU BENOIST / AFP)