Huile de palme : le rendez-vous entre les agriculteurs et le ministre déterminant

Présidente du principal syndicat d'agriculteurs, la FNSEA, Christiane Lambert est l'invitée du "Soir 3" lundi 11 juin.

Voir la vidéo
France 3

Christiane Lambert confirme lundi 11 juin dans le "Soir 3" qu'elle va rencontrer le ministre de l'Agriculture mardi après-midi avec les Jeunes Agriculteurs. Stéphane Travert a affirmé lundi matin que "le gouvernement ne reviendra pas" sur l'autorisation donnée à Total d'importer 300 000 tonnes d'huile de palme par an, ce qui "ne satisfait pas" la présidente de la FNSEA, principal syndicat d'agriculteurs.

"Nous souhaitons que le quota d'huile de palme importée soit réduit et que Total achète davantage de colza français au prix français. Bien sûr, c'est plus cher", mais les producteurs français sont soumis à des normes environnementales plus élevées. Et la production de colza ne détruit pas la biodiversité ou les forêts comme celle de l'huile de palme, souligne-t-elle.

Les agriculteurs sont organisés pour durer"

"Du rendez-vous de mardi avec le ministre dépend la suite. Les agriculteurs sont déterminés. Nous avons organisé des tours de garde sur les sites", assure Christiane Lambert.

Elle s'insurge aussi du fait que "Nicolas Hulot défend 450 emplois menacés à la raffinerie Total de La Mède (Bouches-du-Rhône) alors qu'il y a 100 000 producteurs de colza menacés en France".

Le JT
Les autres sujets du JT
La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, à Tours, le 29 mars 2018.
La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, à Tours, le 29 mars 2018. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)