Guerre en Ukraine : face à la pénurie de blé, l'hypothèse d'une crise alimentaire mondiale

Publié
Guerre en Ukraine : face à la pénurie de blé, l'hypothèse d'une crise alimentaire mondiale
franceinfo
Article rédigé par
G. de Florival, L. Campisi, A. Lo Cascio, S. Fel, E. Jarlot - franceinfo
France Télévisions

La sécurité alimentaire mondiale est de plus en plus précaire. Le grenier à blé ukrainien est frappé de plein fouet par la guerre. Les conséquences pourraient être dramatiques pour de nombreux pays. Un plan d'urgence a été lancé par l'Union européenne.

Avec la guerre en Ukraine, le blé vient à manquer, et cela fait craindre le risque d'une pénurie dans plusieurs régions du monde. La Russie est le premier exportateur mondial de blé, et l'Ukraine est le cinquième. À eux deux, ils représentent un quart du commerce mondial. Depuis le début de la guerre, 7 millions de tonnes de blé sont en attente dans les deux principaux ports ukrainiens d'Odessa et Marioupol.

Le blé russe est devenu invendable

En raison des sanctions contre Moscou, le blé russe est devenu invendable. Résultat : le cours s'envole. La tonne de blé était à 275 euros le 1er janvier. Elle est aujourd'hui à 385 euros. Pour des pays comme le Soudan ou l'Indonésie, le blé est devenu trop cher, ce qui fait craindre une crise alimentaire mondiale. Malgré la guerre, les céréaliers ukrainiens ont commencé à semer cette semaine, avec l'espoir de pouvoir récolter sereinement dans quelques mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.