Cet article date de plus de deux ans.

Grippe aviaire : l'abattage préventif des volailles est étendu à une centaine de communes des Landes et des Pyrénées-Atlantiques

Un premier abattage préventif avait déjà été ordonné la semaine dernière dans onze communes des Landes. Mais les autorités ont élargi la mesure afin "de prévenir le risque d'extension de l'épizootie".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Image d'illustration d'un élevage de volailles. (MAXPPP)

Les autorités ont ordonné l'abattage préventif de volailles d'élevage dans une centaine de communes, principalement des Landes mais aussi des Pyrénées-Atlantiques, afin de maîtriser la propagation de la grippe aviaire, selon un arrêté paru au Journal officiel mardi 29 décembre. Un précédent arrêté, en date du 23 décembre, avait déjà ordonné un abattage préventif dans 11 communes des Landes, concernant 40 000 canards.

L'arrêté évoque notamment la "propagation du virus responsable de l'influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5N8 dans l'avifaune et sur des volailles d'élevage, en particulier de palmipèdes, dans le département des Landes". Le texte insiste donc sur la "nécessité de prévenir le risque d'extension de l'épizootie" dans un département des Landes marqué par une "forte densité d'élevages de volailles".

Les "publics concernés" sont "l'ensemble des détenteurs d'oiseaux (volailles, oiseaux d'ornement, gibier et faune sauvage captive), les vétérinaires, les laboratoires d'analyses départementaux, les professionnels de l'aviculture, les entreprises d'équarrissage et d'abattage".

Un virus qui circule dans la faune sauvage

Samedi dernier, environ cent personnes s'étaient déjà réunies devant la préfecture des Landes, à Mont-de-Marsan, afin de protester contre le premier abattage préventif de canards dans 25 exploitations du département. "On demande un peu de cohérence, des analyses seraient plus judicieuses avant d'abattre toutes les volailles", pointait ainsi un éleveur de canards interrogé par France Bleu Gascogne.

Comme plusieurs pays d'Europe, la France est confrontée à un épisode d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) depuis la mi-novembre. Le virus en cause (H5N8) atteint exclusivement les oiseaux. Il n'est pas transmissible à l'homme. La maladie circule activement dans la faune sauvage et se manifeste à l'occasion des migrations vers le sud.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.